Archives par mot-clé : Latin

D’Octave à Auguste : exposés en vidéo

En option latin, le groupe de 2de travaille sur la figure de César dans l’Histoire Romaine. Une façon d’interroger l’objectivité et la véracité de l’histoire antique – concepts fondamentaux en histoire contemporaine, mais bien éloignés de celle des Anciens…

Il s’agit aussi de revoir à travers le « divin Jules »  une période romaine très troublée : celle de la transition difficile entre la République et l’Empire. Dans une société déchirée par les conflits entre réformateurs et conservateurs, on tente une alliance entre trois hommes pour apaiser la population : César, Pompée et Crassus – le premier triumvirat… qui aboutira à la guerre civile et s’achèvera avec la mort de Pompée et la victoire de César.

Quelques années plus tard, même tentative : un second triumvirat entre Marc-Antoine, Octave et Lépide. Même échec : une autre guerre civile ! C’est ensuite Octave qui devient princeps : c’est le début de l’Empire.

Voici deux exposés sur cette dernière alliance : les élèves devaient faire des recherches, et donner à leur travail la forme d’un documentaire. Illustrations, enregistrement, montage, effets sonores … ou l’association du numérique et de l’histoire antique.

Affaire Milon : plaidoyer

Dernier volet du projet « Milon » mené avec les latinistes de 1e : après le réquisitoire de Lilou, Noé prononce ici son plaidoyer en faveur de Milon, accusé du meurtre de Clodius.

Dans l’histoire romaine, en -52, c’est Cicéron qui se chargea de la défense de Milon ! Son discours nous est parvenu, et il a longtemps été considéré comme un modèle d’éloquence, fait d’équilibre formel et d’habileté argumentative.

Malheureusement pour Cicéron, l’agitation entre partisans et opposants à Milon était telle au moment de son discours, qu’il ne put qu’en balbutier quelques passages… Et Milon fut exilé !

Affaire Milon : réquisitoire

En exclusivité : voici en intégralité le discours de la procureure antique Lilou, qui accuse Milon de meurtre.

Petit rappel de l’affaire Milon : cet homme de confiance de Pompée est accusé d’avoir tué Clodius, homme de main de César.

Ce discours respecte les étapes de l’éloquence latine :

  • l’exorde (ce qui serait notre introduction moderne, visant à la captatio benevolentiae de l’auditoire) ;
  • la narratio (ou narration des faits) ;
  • la confirmatio (ou les arguments qui confirment la thèse défendue) ;
  • la péroraison (ou conclusion), vibrante et riche de références à la grandeur romaine.

Alerte Antiquité : l’affaire Milon

Flash spécial écrit et réalisé par les latinistes de première, Noé et Lilou :

 

Rome, 52 avant J-C : la République est en émoi.

Clodius vient de trouver la mort sur la Via Appia, et l’auteur du meurtre ne serait autre que Milon. De quoi mettre à mal l’équilibre déjà précaire entre deux partis ennemis qui s’affrontent :

les populares dirigés par César, les optimates dirigés par Pompée.

Car Clodius était l’homme de confiance de César, et Milon celui de Pompée !