Archives de catégorie : Histoire des arts

Voyage aux débuts de la photographie – chez les frères Alinari

On le sait, Florence est le berceau de la langue italienne, baptisée justement la langue de Dante. Mais ce que l’on sait moins, c’est que Florence est aussi la ville où fut fondée la première firme photographique au monde !

Il faut remonter en 1852, quand les frères Alinari : Leopoldo, Giuseppe et Romualdo  ouvrirent leur atelier photographique. Leurs services à l’époque : les portraits, mais aussi et surtout les photographies de monuments historiques et d’œuvres d’art – ce qui à Florence ne manque pas.

Les élèves de Terminale étudiant l’italien en langue vivante avec Mme Marchi,  ont eu la chance de découvrir et visiter leurs archives constituées en musée de la photographie. Un vaste panorama des techniques de photographie en constante évolution, du daguerréotype à la collotypie (techniques importées de la France) – et jusqu’à la pointe de la technologie actuelle, puisque cette société est toujours active aujourd’hui, et a su s’adapter à l’ère du numérique. Un modèle de réussite, mêlant entreprenariat, artisanat, art, tradition et innovation !

 

 

 

 

« Soudain le jardin se révèle… »

Le samedi 20 octobre dernier, a eu lieu au lycée Victor Hugo l’inauguration officielle des jardins attenant au Palais Venturi Ginori.

Les élèves ont largement contribué à la magie de l’événement :

  • trois élèves de Terminale ont constitué un trio à cordes pour accompagner la découverte des lieux avec la musique de Bach   ;
  • deux élèves de Troisième ont proposé à l’assistance une visite guidée de notre école, du Palais auxdits jardins, en passant par la grotte hypogée. Ces apprenties-guides de talent font partie du projet « Ambassadeurs de l’art ».

A venir sur ce blog : la visite complète du Palais !

Une dernière précision : le titre de cet article est tiré d’un poème d’Anna de Noailles intitulé « Surprise »; on peut lire en ligne, grâce à l’académie de Toulouse, une superbe anthologie de textes dédiés aux jardins.

Miroir, mon beau miroir… Histoire de l’autoportrait

Au programme de français des classes de 3e : se raconter, se représenter.

Se raconter : comment raconter sa vie ? par où commencer ? pourquoi  ? Par des extraits autobiographiques, de Montaigne à Amélie Nothomb, les élèves ont exploré la façon dont l’écriture cherche à saisir la vie de son auteur.

Se représenter : les mêmes questions se posent à l’artiste qui réalise son autoportrait. Afin d’en explorer quelques modalités, les élèves ont bénéficié de l’intervention de Mme Martinelli en Histoire de l’Art : en voici l’essentiel en vidéo !