Archives par mot-clé : anglais

Boy Overboard : bande annonce !

En cours d’Anglais, les élèves de 4e ont lu et étudié un livre : Boy Overboard, de Morris Gleitzman. Un roman que l’auteur lui-même présente ici.

Il s’agit d’une histoire pleine d’espoir : Jamal et Bibi, deux enfants d’Afghanistan partent vivre en Australie.

Leur enseignante Mme Mejia leur a demandé de réaliser une bande annonce pour cet ouvrage !

Choisir des images, inventer un texte, réaliser le montage… Le tout pour présenter l’ouvrage et surtout donner envie de le lire !

Voici la réalisation fort réussie de Maria :

Certains ont également réalisé l’illustration d’une scène particulièrement frappante du roman : les enfants jouent à côté d’un tank, et trouvent une mine…

Soulevons-nous !

L’année de 3e marque la fin du cycle 4  ; c’est une étape importante où tout ce que les collégiens ont appris dans les domaines culturel et linguistique est mis en œuvre pour exprimer leurs propres opinions.

L’argumentation occupe en effet une large place du programme de français. C’est à cette occasion que les deux classes de 3e étudient la fameuse fable satirique d’Orwell : La ferme des animaux. Au premier abord, il s’agit de la curieuse histoire d’animaux qui se rebellent contre leur fermier pour imposer un nouvel ordre. Au premier abord seulement ; l’œuvre, qui date de 1945, est en fait une transposition de l’Histoire de l’URSS au début du XXe siècle. Le fermier ? Le tsar. Le cochon Sage l’Ancien ? Vraisemblablement Lénine. Le cheval bourreau de travail ? Stakhanov…

Modèle d’habileté argumentative, le discours initial du cochon Sage l’Ancien est un vibrant appel à la révolte pour la liberté des animaux. Ce sont des extraits que les élèves de 3e blanc ont interprétés en classe, en travaillant l’expressivité orale.

N.B. : Si les élèves sont déguisés (et pas en cochons en l’occurrence), c’est parce que cette séance a eu lieu le jour du carnaval de l’école !

Voici ce qu’écrit Orwell dans sa Lettre à Dwight Macdonald, le 5 décembre 1946 :

Bien sûr, j’ai conçu ce livre en premier lieu comme une satire de la révolution russe. Mais, dans mon esprit, il y avait une application plus large dans la mesure où je voulais montrer que cette sorte de révolution (une révolution violente menée comme une conspiration par des gens qui n’ont pas conscience d’être affamés de pouvoir) ne peut conduire qu’à un changement de maîtres.

Car hélas oui, la révolte insufflée par le discours initial de Sage l’Ancien n’aura pas le résultat escompté ; les cochons, menés par le terrible Napoléon (Staline), reprendront la place du fermier pour exploiter les animaux…

 

Recettes en anglais !

Des nouvelles du projet plurilingue mené par Mme Monini et M. D’Alessandro en classe de CM1. Vous avez découvert les recettes du bien-être en français, voici quelques autres recettes strictement culinaires, mais qui procurent elles aussi  un certain bien être, au moins pour nos papilles !

Les élèves se sont mis aux fourneaux, en vidéo, et en anglais cette fois !

  • Olimpia propose des latkes de pomme terre, un plat provenant d’Europe de l’Est, et qui requiert une certaine dextérité (friture nécessaire…). Sa recette est mise en musique et savamment montée par Joseph, élève de 6e, le frère d’Olimpia !

  • Giorgio a sorti son beau tablier pour vous proposer le plat qui illumine son dîner du dimanche :  la pasta alla carbonara.

  • Nell propose des biscuits roulés aux olives, un plat du sud de la France qui se déguste la plupart du temps pour l’apéritif :

De quoi vous donner des idées pour les repas des fêtes de fin d’année…